C'était une expérience et sans aucun doute un défi, d'autant plus qu'il y avait à 15 heures une conférence au musée Berlioz, et qu'un concert gratuit s'apprêtait à être donné juste en face, sous la halle. Et puis ensuite la calvacade… Magnifique spectacle, d'ailleurs.

Mais pour Valérie et moi, de jolies rencontres, même rapides au début, à cause de la conférence. De nouvelles lecteurs, de passage pour le festival.

Je n'ai commencé mes lectures à voix haute que vers 15 heures et cela jusqu'à 16 heures, car ensuite le brouhaha de la fête était trop fort. J'y ai pris un grand plaisir, il me semblait redécouvrir mes textes. 

Merci à Myriam, café restaurant LE BERLIOZ de nous avoir donné cette opportunité… 

Merci à Gabrielle qui a lu des extraits du dernier livre de Valérie Satin.

Et merci surtout à notre merveilleux ami Tony pour son soutien indéfectible ! Si tu lis ce message, sache que je n'oublie pas de te faire passer le bouquin promis…