IMG_8344

J'interromps pour quelque temps mes chroniques de souvenirs d'enfance. Pour mes nouveaux lecteurs, voici quelques-uns de mes écrits parus dans le magazine "LES VEILLÉES", et dont je conserve les droits. Je vais en plusieurs fois vous parler d'Hector Berlioz. Sa ville natale, c'est LA COTE SAINT ANDRÉ où je vis depuis dix-huit ans, mon père étant originaire du petit village voisin, Arzay.

Quand on arrive par le coteau, si le temps est clair, une vision sublime s'offre au regard : la Grande Sure, la Chartreuse, la chaîne neigeuse de Belledonne et les falaises du Vercors déploient sur le ciel leurs cimes superbes. Chaque fois je ressens le même coup au coeur, c'est si beau !

J'ai découvert le musicien et compositeur génial au fil des années quand je venais passer quelques jours de vacances à Arzay. Bien avant de connaître ses oeuvres et d'assister aux concerts pendant le festival qui lui est dédié chaque année fin août, j'ai été attirée irrésistiblement par la personnalité à la fois romantique et passionnée du célèbre Dauphinois.

Berlioz, créateur, critique, journaliste, écrivain, mais aussi un précurseur dans le domaine musical… ses compositions sont modernes et il tire parti de son orchestre par des aspects originaux autant que spectaculaires. Il est, en musique, l'incarnation même du romantisme français.

Berlioz devait entrer au Panthéon, suivant de peu Alexandre Dumas. Cela n'a pas eu lieu. J'ai suivi en 2003 les festivités qui ont jalonné l'anniversaire de la naissance du musicien, festivités qui marqueront longtemps les mémoires et ont consolé un peu les admirateurs de Berlioz de ce qu'ils considèrent comme une injustice.

Hector voit le jour le 11 décembre 1803, dans cette petite ville à mi-chemin de Grenoble, Lyon et Vienne. Son père, Louis Berlioz, est médecin Cet humaniste à l'esprit ouvert, sans préjugés, fut l'un des premiers praticiens à rédiger un essai sur l'acupuncture. Il se charge d'abord de l'éducation de son fils. Il lui enseigne le latin, la géographie, la littérature. Et… la musique, bien loin de se douter que ce sera plus tard, pour lui et son épouse, un sujet de désagrément… et même pire i

à suivre

Photo de la statue d'H.Berlioz sur la place qui porte son nom