Grâce à notre amie Binchy plus habile que moi sur Internet, voici la photo du "Bonheur à la Biolle"


le_bonheur_a_la_biolle




La Biolle, en Dauphiné, c'est un lieu planté de bouleaux, c'est aussi le nom du hameau où se trouve la maison d'enfance de Jérémy, où il a été heureux avant le divorce de ses parents.

Son père aurait aimé qu'il travaille dans sa banque, mais Jérémy a préféré ouvrir un magasin d'antiquités. Mais il passe le plus clair de son temps à la Biolle. Ses seuls voisins sont Jean et Jeanne, un vieux couple de paysans. Jérémy les considère comme les grands-parents qu'il n'a pas eus.

Ces braves Isérois vivent de peu, pratiquement en autarcie, mais ils sont heureux. Jérémie, lui, ne l'est pas. Aujourd'hui sa maison est occupée par une locataire placée par son père, avec lequel il est en conflit permanent.

Elle s'appelle Anna.

Fils d'un banquier et d'une comédienne ratée, vulnérable, instable, Jérémy, malgré ses 28 ans, a gardé son coeur d'enfant assoiffé de tendresse. En rencontrant Anna et son petit garçon, il va découvrir le bonheur mais aussi la souffrance d'aimer. Sera-t-il payé de retour, le bonheur est-il possible à la Biolle, ses racines, son refuge ?